Valérie Pécresse veut que la RATP et la SNCF assument le coût de la grève pour les voyageurs lésés

Les transports parisiens sont très fortement perturbés ou à l'arrêt suite aux grèves contre la réforme des retraites. 19 décembre 2019 © Camille Nivollet

Comment les voyageurs franciliens pourront-ils obtenir le remboursement de leur pass Navigo à l’issue des grèves qui paralysent leur région ? L’Île-de-France Mobilités (ex-STIF) a auparavant assuré qu’ils seront dédommagés, et Valérie Pécresse sera ensuite montée au créneau pour demander et d’accélérer, et d’étendre ce processus, et soumettre l’idée d’une astreinte nécéssaire, obligatoire.

 

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France réclame à la RATP et à la SNCF un remboursement intégral du pass Navigo pour tous les jours de grève. Invitée hier matin sur RTL elle estime que “moralement, ils le doivent aux voyageurs”. Une plateforme sera mise en place par Ile-de-France Mobilités pour faciliter ce remboursement. Contacté, l’organisme précise qu’il n’y aura aucun remboursement automatique. Il faudra en faire la demande et présenter des justificatifs. Les tickets de métro ne seront pas concernés. Seule une partie du pass Navigo pourra faire l’objet d’un remboursement au prorata du nombre de jour impactés, que les usagés soient mensualisés ou qu’ils aient conservé un reçu de paiement. Cependant, l’organisme francilien ne sait pas comment feront les usagers pour démontrer que les lignes qu’ils fréquentent habituellement ne respectent pas la loi sur le service minimum dans les transports. Valérie Pécresse évoque un coût de 100 millions d’euros, “approximatif” selon IDF Mobilités, et qui “pourrait fortement augmenter”.

La présidente de la région souhaite également qu’à l’avenir, dans des professions touchant à une liberté fondamentale comme celle d’aller et venir, certains agents “soient soumis à des astreintes, comme on l’est quand on est médecin dans un hôpital public”. Les grévistes pourraient travailler “en portant un brassard”.

Nabil Khaled

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*