Paris XXᵉ : le public du théâtre de Ménilmontant manifeste contre sa fermeture

Manifestation contre la fermeture du théâtre de Ménilmontant
Manifestation contre la fermeture du Théâtre de Ménilmontant.
Crédit photo : Sophie Rodriguez

La fermeture du théâtre de Ménilmontant, Paris XXe, a déclenché un rassemblement de spectateurs sous les fenêtres du siège des Pères salésiens, propriétaires du lieu. L’émotion et l’incompréhension étaient vives devant l’absence de solutions.

 

Christian-David Meslé, metteur en scène au théâtre de Ménilmontant
Le metteur en scène Christian-David Meslé, qui a créé de nombreuses pièces au théâtre de Ménilmontant, a apporté son soutien aux manifestants.
Crédit photo : Léo Keler

« Le théâtre de Ménilmontant est un lieu de vie atypique qui fait venir énormément de monde. Sa fermeture est une catastrophe », déplore le metteur en scène Christian-David Meslé, un grand métis au crâne rasé, barbe grisonnante et manteau noir. La nuit est tombée sur le 393 bis rue des Pyrénées, Paris XXe, siège de la congrégation des Pères salésiens, propriétaire des locaux accueillant le théâtre. Une soixantaine de personnes ont pénétré dans une cour encerclée d’immeubles pour protester contre la fermeture du théâtre de Ménilmontant, ce mercredi 19 décembre à 18 h. Des rires et des éclats de voix traversent la foule regroupée devant le grand bâtiment faiblement éclairé.

« Plus de 250 spectacles sont produits par an, c’est énorme ! »

Les élus du conseil du XXe arrondissement ont envoyé une lettre ouverte aux Pères salésiens, mardi 18 décembre, pour rappeler l’importance du théâtre dans la vie du quartier. Alors qu’ils s’étaient encore engagés il y a dix jours, à pérenniser les activités qui s’y déroulaient, la confrérie a invoqué le motif de l’insécurité pour fermer l’endroit. La préfecture de police de Paris a cependant autorisé la réouverture du théâtre, après une procédure de sécurité. Les habitants du quartier ont appris cette semaine avec consternation la fermeture du théâtre, qu’ils estiment injustifiée.

Manifestation contre la fermeture du théâtre de Ménilmontant
Inquiétude parmi les habitués, qui se refusent à voir tomber le rideau sur leur théâtre.
Crédit photo : Léo Keler

« C’est un endroit familial qui existe depuis longtemps. Il a une aura et une belle énergie. Il s’y passe beaucoup de choses. Des cours de théâtre sont donnés par plusieurs compagnies et plus de 250 spectacles sont produits par an, c’est énorme ! », s’exclame Christian-David Meslé. Ouvert depuis plus de 60 ans, le théâtre de Ménilmontant est très apprécié, car il diffuse des spectacles variés à des prix modestes : une place à 15 € pour les adultes au lieu de 30 € en moyenne dans les autres salles parisiennes.

L’établissement accueille également de nombreuses associations, favorise la pratique artistique amateur, et les conseils de quartiers ont l’habitude de s’y tenir. Au milieu du public, Karim Amraoui, un habitué du lieu, ne parvient pas à digérer la mauvaise nouvelle. « Un théâtre ne peut pas fermer, au regard du supplément d’âme qu’il apporte », se désole-t-il.

Hervé Hinopay