Le service Vélib’ saturé pendant les grèves

L'heureuse locataire d'un vélib, mardi 17 décembre 2019 à Paris. © Paloma Laudet

Alors que la mobilisation contre la réforme des retraites affecte largement les transports en commun à Paris, les Franciliens cherchent des solutions alternatives, comme le service Vélib’.

Au douzième jour consécutif de grèves qui affectent durement les transports en commun de la capitale, le service Vélib’ enregistre des fréquentations exceptionnelles. Le point d’information au 16 décembre indique plus de 1,5 millions de courses effectuées depuis le début du mouvement social, avec une moyenne de 140­ 000 courses par jour et des pics records de 165 000 courses quotidiennes sur certaines journées. La vente de pass et d’abonnements a connu un pic le 6 décembre, avec cinq à dix fois plus de souscriptions que lors d’une journée habituelle.

Les Vélib’ sont loués jusqu’à 20 fois par jour contre six à sept fois en temps normal, avec des distances en moyenne 1,3 fois plus longues. Une utilisation massive qui met à mal l’organisation du service Vélib’, d’autant plus que les équipes de régulation et de réparation rencontrent elles-mêmes des difficultés à se déplacer, et donc à effectuer leurs missions. Pour pallier le problème, les effectifs ont été renforcés et l’organisation adaptée. Vélib’ recommande également à ses usagers de préparer leurs trajets en consultant la carte interactive, et de consulter régulièrement leur compte en cas de problème de restitution, afin de limiter la sur-sollicitation du service client.

Lise Lafaurie

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*