Le journaliste David Dufresne dévoile des vidéos en soutien aux supporters qui auraient chahuté la ministre des Sports

Dans le climat tendu de la grève, la ministre des Sports Roxana Maracineanu s’est rendue au stade Bauer de Saint-Ouen ce week-end. Sa présence a provoqué des chants antigouvernementaux entrainant son exfiltration par la police. Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête. Des vidéos, dont celles de David Dufresne, relativisent les incidents.

A la suite de l’ouverture d’une enquête, lundi 16 décembre, par le parquet de Bobigny, pour outrage envers la ministre des sports Roxana Maracineanu, le journaliste David Dufresne, présent en tribune, affirme que la ministre n’a fait l’objet que de chants de supporters hostiles et réfute l’accusation de jets de projectiles, vidéo à l’appui. Comme l’avait révélé Le Parisien, la ministre a été prise à partie par des supporters, vendredi 13 décembre au Stade Bauer de Saint-Ouen, en marge d’une rencontre de football. Celle-ci s’y était rendue dans une démarche non officielle pour assister au match de National 1 opposant le Red Star à Quevilly-Rouen (1-0) . Elle a dû fuir l’enceinte sous les insultes et les projectiles.

Il y a eu un effet de troupe […] en mode « Macron, démission »” et les forces de l’ordre ont “pris la responsabilité de l’exfiltrer du stade”. La ministre dénonce ce qui “peut se passer dans la société. Il y a un trop-plein de violence de la part d’une minorité”. L’enquête a été confiée à la Sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis. Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graet, a présenté samedi des excuses. Le club du Red Star a prévu des sanctions : “Nous prendrons les décisions justes mais fermes qui s’imposent vis-à-vis des fauteurs de troubles et invitons les responsables des groupes de supporters à venir s’expliquer tant sur le fond que sur la forme de cet incident inacceptable”, a déclaré dans un communiqué Patrice Haddad, le président du club sequano-dyonisien.

Nabil Khaled

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*