L’accès à l’eau comme droit fondamental et le lac Nokoué

 

 Le droit à l’eau, un droit fondamental

« Water Is Life » par Brandon Boyd en soutien à Standing Rock

 

Après un débat lancé il y a une quinzaine d’années, c’est finalement en 2010 que l’assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies a fait une déclaration historique en reconnaissant :

L’accès à une eau de qualité et à des installations sanitaires comme un droit humain 

(Plus de détails à lire sur le site du monde : http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/07/29/l-acces-a-l-eau-potable-devient-un-droit-de-l-homme_1393627_3244.html#6ZCSV7jMxpVGIbG0.99)

1 personne sur 3 dans le monde n’a pas accès à l’eau potable. C’est pourquoi une recrudescence des investissements dans l’eau et l’assainissement était nécessaire..

 Il est à savoir que, après un état de conscience générale, l’eau et son assainissement tiennent une place au sein des Objectifs du Millénaire pour le Développement (objectif 6: Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau) et n’est donc plus seulement un sous-objectif de développement durable.

(Qu’est-ce que les Objectifs du Millénaire pour le Développement? Pour qui et par qui? les réponses se trouvent ici : https://www.eda.admin.ch/agenda2030/fr/home/agenda-2030/die-17-ziele-fuer-eine-nachhaltige-entwicklung.html)


→ Pourquoi parle-je de cette ressource (eau potable) et de son droit d’accès

 Et bien parce que tout près de Cotonou, la ville la plus peuplée du Bénin, se trouve un lac, le lac Nokoué.

Situé au Sud du Bénin et séparé du littoral par la ville de Cotonou, ce dernier couvre une superficie d’environ 160 km² en saison sèche. Ce lac représente un enjeu majeur puisque ce sont aujourd’hui environ 100 000 personnes qui habitent sur des sites lacustres regroupés en villages. Le programme mis en place par Emmaüs au Bénin a permis à 70 000 habitants d’accéder à une eau propre et consommable. (Chiffres non actualisés)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

             Géolocalisation du lac Nokoué

 Parlons peu, parlons mieux  : le programme Nokoué

 

Le groupe Emmaüs local avec les habitants du lac ainsi qu’avec Emmaüs International ont lancé le « Projet Citoyens Solidaires pour l’Eau à Nokoué » en 2006 ayant conduit à la création d’infrastructures d’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous les habitants du lac ainsi qu’à la création d’une association des usagers pour une gestion publique et citoyenne des infrastructures.

La mise en place innovante en Afrique d’un traitement de eaux usées (et entièrement biologique) a fait partie du grand projet d’assainissement de l’eau. Ainsi, l’eau usée récupérée dans les sanitaires mis en place sera récupérée et déversée dans des bassins spécifiques à son traitement.

C’est dans le cadre de ce projet que j’ai participé à la sortie organisée tous les trois mois par Emmaüs Pahou visant à distribuer les produits d’entretien (javel, gants, protège-nez et détergeant) à chaque personne gérant le nettoyage des sanitaires des différents villages.

Avec une équipe de 4 personnes dont une chargée d’entretien (assurant le contrôle de l’hygiène des locaux), nous avons donc visité les sanitaires installés en 2016.                                  La promotion et la sensibilisation de l’hygiène font également partie du programme et sont essentiels pour préserver la vie des habitants sur le lac et pour assurer une hygiène de vie correcte et ceux-ci sont maintenant réalisés par les habitants eux-mêmes suite à un accompagnement associatif.

VOICI UNE VIDÉO RETRAÇANT LE CHEMIN DE L’ASSOCIATION EMMAÜS LOCALE (en version courte parce que je pense à vous) : 

 

%d blogueurs aiment cette page :