Immersion au sein du mouvement sur le territoire français et africain

 

Résultat de recherche d'images pour "emmaus france"

 

  Immersion et entraide communautaire en Bretagne
  Il y a déjà quelques jours, je quittais la communauté Emmaüs de Rédéné (situé à approximativement à 60 km de Quimper, entre Lorient et Concarneau…) où j’ai pu séjourner en tant que compagne* pendant une semaine.
L’idée ici était de comprendre le fonctionnement d’une communauté Emmaüs en France avant de m’expatrier dans une communauté d’Afrique de l’Ouest.
Pendant 7 jours, ma vie a été rythmée par la vie de la communauté bretonne : celle-ci regroupe une soixantaine de compagnons et de compagnes (majoritairement des hommes), de tout âge et de toute origine qui, plus ou moins exclus de la société, ont fait le choix de vivre au sein de la structure soit temporairement (certains sont en pleine procédure avec la préfecture pour obtenir leur droit de séjourner en France pour une durée indéterminée et une fois obtenu, ceux-ci s’élancent alors dans la vie active) soit définitivement.
En France, oui ici je généralise, le mouvement Emmaüs est basé sur les dons des citoyens qui vont être triés : jouets, vêtements, chaussures, décoration, tableaux, costumes, sacs, livres, appareils électroniques, etc. La communauté de Rédéné, plutôt grande, m’a permis d’apporter une aide dans quelques-uns de ces ateliers de tri, de rangement, et de préparation aux ventes ainsi qu’à la vente elle-même.. J’ai alors pu réellement comprendre comment « la machine » fonctionnait grâce notamment au trépied bénévoles/salariés/compagnons.
C’est une belle communauté de par sa taille et de par la qualité de certains dons que celle-ci recueille et les acheteurs se ruent, littéralement, et s’agglutinent devant le portillon avant leur ouverture pendant les jours de vente de la semaine (lundi, mercredi, vendredi et samedi).
De plus, la récupération est source d’inspiration pour les artistes en herbe puisque les beaux-arts de Lorient se sont chargés de la décoration d’une des salles de vente de Rédéné, comme quoi la récup’ ça profite à tout le monde !

 

Immersion en communauté ouest africaine 
  Fraîchement arrivée à Cotonou, j’ai fait le constat en me levant pour la première fois dans ma nouvelle communauté, que la pluie sur le sol chaud avait parfois une odeur d’épinard cuit. Étranges pensées matinales.
Outre l’odeur de légumes, ici il est aussi question de dons puisque lors de ce premier jour, j’ai pu aider en salle de vente qui est ouverte tous les samedis de 10h à 18h30 où quelques personnes donnaient objets, sacs, etc.
Les compagnons vendent jouets, livres, habits, sacs, chaussures, meubles, vaisselle, etc. Cette vente représente leur activité économique et leur sert à financer des projets dans le domaine de l’économie sociale et solidaire locale.
Pendant le mois de décembre, je vais ainsi m’intégrer dans la communauté et participer aux activités sociales et solidaires avant d’aller à la rencontre des personnes ayant une responsabilité dans le mouvement Emmaüs africain pour connaître leurs activités plus particulières de prêts et de microcrédit.

 

A suivre donc…

 

 * Compagne/compagnon : personne accueillie dans une communauté Emmaüs participant aux activités solidaires du mouvement favorisant leur insertion sociale.

 

Résultat de recherche d'images pour "journée mondiale de l'eau nokoué"

Photo prise lors de la journée mondiale de l’eau de 2014  sur le lac Nokoué, CNEWS matin.

%d blogueurs aiment cette page :