25 000 personnes défilent à Berlin contre l’extrême droite

L’AFD, le parti d’extrême droite allemand, organisait ce dimanche 27 mai un rassemblement devant la Brandenburger Tor, monument symbolique au centre de la ville de Berlin, avec pour thème « le futur de l’Allemagne ». 25 000 personnes – selon la police – ont répondu à l’appel pour faire front à l’extrême droite.

Etaient présents au rassemblement de l’AFD les principaux leaders du parti, entre autres le chef Alexander Gauland. Les speakers ont tenu des discours alarmistes sur la situation catastrophique vers laquelle se dirige l’Allemagne, aux mains des fameux « islamistes ». Les manifestants, environ 5 000 selon la police, scandaient des slogans aussi charmants que « „Lügenpresse – auf die Fresse“ – Presse menteuse, ferme ta gueule-, „Volksverräter“ – traitre à la nation-; ou encore „Abschieben, abschieben“ – expulsons, expulsons.

Mais le fait est qu’il était difficile de les entendre, leurs voix étant le plus souvent couvertes par le bruit des sifflets et de la musique. Plus de 13 contre-manifestations étaient organisées pour protester contre ce rassemblement, parmi lesquelles un défilé d’artistes berlinois appelant à « manifester avec des paillettes », un cortège de clubs berlinois cherchant à « chasser l’AFD avec les basses techno », des actions menées par les Antifascistes, et un rassemblement du collectif We’ll come united, avec concerts et discours d’associations d’exilés.

L’ambiance était festive malgré la lourdeur de l’air et la menace de l’orage. On se serait presque cru au carnaval, de la foule se dégageaient des paillettes, des couleurs bariolées, le doré de couvertures de survies brandies comme des drapeaux. Sur la Spree, une « Fluss-demo » avait aussi lieu, avec 20 bateaux et péniches : tout l’espace urbain était mobilisé pour montrer que Berlin est contre l’extrême droite.

 

La police était présente en nombre – 2000 effectifs – pour éviter les affrontements entre les deux manifestations, et a formé un cordon de sécurité autour du meeting et du défilé de l’AFD. S’il n’y a pas eu confrontation physique, il y a eu confrontation sonore, et si à l’automne 2015 l’AFD avait défilé tranquillement dans les rues de Berlin, cette année la capitale a clairement montré qu’elle s’opposait à ses idées.

 

 

 

 

Pour en savoir plus :

http://www.faz.net/aktuell/politik/inland/kundgebungen-in-berlin-tausende-demonstranten-fuer-und-gegen-die-afd-15609771.html

http://www.taz.de/AfD-Demo-und-Gegenprotest-in-Berlin/!5508456/

Aude a 24 ans et elle vient de Paris où elle a fait un master de relations internationales. Elle part à Berlin avec Migreurop pour travailler sur l’évolution de la politique migratoire en Allemagne avec Borderline Europe.

%d blogueurs aiment cette page :