Faux comptes Facebook: l’histoire sans fin

Si Facebook et Twitter multiplient les efforts pour nettoyer leurs plateformes, les humains ont, quant à eux, un rôle à jouer en essayant de montrer du bon sens avant de partager une information.

« La plupart des infox ne viennent pas des bots », remarque Mme Carley. « La plupart viennent de blogs et les bots les répercutent ensuite », ajoute-t-elle.

Instagram fait la chasse au faux

« Le monde est devenu tellement dingue que, désormais, certain·es font semblant d’avoir un partenariat avec une marque de luxe. C’est aussi simple que de remercier Chanel ou Vuitton en légende de votre photo pour avoir l’air d’être quelqu’un d’important. (Rappelons qu’il n’y a pas si longtemps, le but était inverse: accepter un partenariat avec une marque se faisait discrètement, de façon planquée, sans l’ébruiter.) ».

 

 

#BalanceTonHashtag

Comment faire entendre sa voix sur Internet ? Comment faire rayonner sa cause parmi la multitude de sollicitations ? Les ONG se saisissent des possibilités qu’offrent les réseaux sociaux pour élargir leur audience, créer du lien, rassembler de nouvelles communautés. En utilisant les règles courantes de la communication, ne risquent-elles pas d’oublier la portée politique de leur mission ?

Lire la su!te« #BalanceTonHashtag »

Gérer sa marque à l’ère de l’industrialisation des réseaux sociaux

Facebook, Twitter ou même Instagram sont devenus un réflexe pour des consommateurs en quête de solutions ou d’attention. Les marques se doivent donc d’y être présentes et les réseaux sociaux doivent être pris en main pour créer de la conversation. 

 

 

Responsabilité éditoriale des plateformes numériques

Si, avec les plateformes numériques, chacun est devenu ou peut devenir, son propre éditeur qui est in fine le directeur de publication, et donc respons able? La plate-forme et ses responsables « tout en haut », ou l’individu, le groupe, la collectivité qui éditent et diffusent des infos auto-produites ou juste partagées ..