Métro parisien : ligne 13, le cauchemar continue malgré le prolongement de la ligne 14

Ligne la plus saturée du réseau, la 13 devait bénéficier d’un désengorgement grâce à l’ouverture de trois nouvelles stations de la 14 jusqu’à Mairie-de-Saint-Ouen. Deux jours après l’inauguration, le résultat n’est pas encore au rendez-vous.

« Ne poussez pas, il y a des enfants ! » crie une jeune femme dans la rame du métro 13 à la station Saint-Lazare, ce mercredi 16 décembre. Des visages presque collés aux vitres, des bras tendus essayant en vain d’attraper les barres verticales, des enfants écrasés sous le poids des sacs, les conditions de transport ne sont pas idéales. Dans les deux sens de la circulation, les quais sont bondés, les rames pleines. « J’attends depuis un quart d’heure. Je monte dans le prochain, même s’il est blindé », déclare Nicolas, 41 ans, conseiller bancaire. Il y a comme un air de déjà vu…

Le prolongement était prévu pour l’été 2020, mais le confinement a ralenti le chantier. Plus de 650 000 voyageurs empruntent tous les jours la ligne 13 (selon la RATP). Impatients, tous comptaient sur l’ouverture des nouvelles stations de la ligne 14 dans l’espoir de voyager « moins collés-serrés. On l’a attendu comme on attendait le père Noël », déclare Audrey, 26 ans, étudiante en commerce internationale.

La ligne 13 a été mise en service en 1911, la ligne 14 est la dernière à avoir été lancée en 1998. 

Doutes sur le désengorgement

Déjà, en juillet 2010, selon le bilan de la concertation du syndicat transport Île-de-France  Mobilités concernant les travaux de prolongement, de nombreux doutes avaient été émis sur la capacité de la ligne 14 à désengorger la ligne 13. Le taux de désaturation de 25% semblait insuffisant car « la rupture de charge imposée par les futures correspondances de la ligne 14 serait trop contraignante pour les passagers de la ligne », notait le STIF (Ancien nom d’Île-de-France Mobilités).

Selon Lucas Goret, attaché de presse du groupe RATP, « il faut laisser le temps aux gens de se familiariser avec ce changement. Cela ne fait que deux jours, je suis certain que la différence se fera bientôt sentir. » Christophe, 45 ans, contrôleur RATP, déclare : « On a noté une amélioration depuis l’ouverture de la 14. Les voyageurs ne sont pas tous informés, ce qui explique que la 13 soit encore engorgée. »

Pourtant, des panneaux informant les usagers de la mise en circulation de la nouvelle ligne 14 sont affichés à l’entrée et à la sortie du métro. Ils longent également les façades des portes automatiques du métro 13. Et des annonces vocales sont diffusées sur l’ensemble du réseau par les agents de la RATP toutes les cinq minutes environ.

Fanta Kébé (texte)

Ségolène Ragu (photo)