Airbnb renonce à son système de carte bancaire prépayée

La carte de paiement proposée sur le site d’Airbnb et émise par « Payoneer » depuis Gibraltar permettait aux bailleurs de se soustraire à l’impôt.
La société américaine proposait à ses clients un système de paiement évitant toute déclaration à l’administration fiscale. Photo : Open Grid Scheduler / Grid Engine, Domaine public, via Flickr

Accusée d’encourager les propriétaires d’appartements à échapper à l’impôt, la carte de paiement “Payoneer” proposée à ses clients par Airbnb leur est désormais inaccessible sur le territoire français, a annoncé le ministère des Finances dans un communiqué le 11 décembre.

C’est à la suite de la diffusion d’une enquête de France Inter dans l’émission « Secrets d’info »  le 2 décembre que les ministres Darmanin et Le Maire ont convoqué Emmanuel Marill, directeur général de la filiale française d’Airbnb. Ce dernier « s’est engagé à ce que l’entreprise renonce à toute utilisation de la carte prépayée « Payoneer » sur le marché français ». L’enquête menée par le journaliste Sylvain Tronchet, révèle la façon dont la carte “Payoneer” aurait permis depuis plusieurs années de frauder le fisc. Airbnb, le géant de la location courte durée, proposait un service de carte bancaire prépayée, disponible en ligne depuis son site, à ses utilisateurs-bailleurs. Selon le journaliste, les mouvements de cette carte, éditée depuis Gibraltar, étaient invisibles à l’administration fiscale.

Depuis 2014, les gouvernements successifs avaient pourtant été alertés sur la réglementation trop bienveillante à l’égard de l’enseigne américaine. Le 5 décembre 2016, Pascal Cherki, alors député de Paris, déposait un amendement, voté à l’unanimité en commission, proposant de contraindre Airbnb et ses concurrents à transmettre automatiquement une déclaration des revenus de leurs loueurs à l’administration fiscale. Après avis défavorable du gouvernement, cet amendement était retoqué le même jour, par l’Assemblée nationale.

Rédacteur : MFP – Photographe : Open Grid Scheduler / Grid Engine, Domaine public, via Flickr